A La UneActuLifestyle

Un 3ème satellite Africain mis en orbite avec succès !

C’est fait ! Le Maroc est devenu, le 08 novembre 2017 à partir de 01h42min31s (heure marocaine), la 3ème puissance africaine, avec l’Egypte et l’Afrique du Sud, à disposer d’un satellite d’observation de la Terre. Ce premier satellite marocain a été mis en orbite avec un succès impressionnant depuis le Centre Spatial Guyanais de Kourou, en présence d’une importante délégation marocaine, conduite par le Directeur Général de l’Agence Nationale de la Conservation Foncière, du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC).

Baptisé « Mohammed VI-A », ce satellite marocain, à usage civil arborant le drapeau national, sera piloté directement depuis Rabat, permet d’obtenir un système d’imagerie de haute résolution et est appelé à être un formidable accélérateur de développement économique et social du Maroc.
Ce premier satellite marocain d’observation de la Terre permettra ainsi de relever au sol des clichés de haute définition et en trois dimensions et offrira au Maroc une parfaite observation de son territoire, et donc, une meilleure connaissance de ses ressources et de sa dynamique de développement, notamment en matière de surveillance de l’environnement, de maîtrise et d’anticipation des feux de forêts, de gestion des ressources forestières, de prospection des eaux, de prévention et la gestion des catastrophes naturelles, de suivi des changements environnementaux et d’expansion urbanistique, l’élaboration des tracés routiers et ferrés, de gestion optimale de l’aménagement du territoire et de contrôle des constructions et d’éradication des bidonvilles.
Ce bijou technologique, qui sera rejoint dans quelques mois, par un deuxième satellite du même type «Pléiades», baptisé « Mohammed VI-B », est équipé d’une technologie de pointe, autorisant au Maroc de se positionner en terme de technologie spatiale, au niveau continental.

Par Atti Mhamat Abana

Commentaires Facebook

0 commentaires

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page