Actu

Etats-Unis: 32,8 millions de dollars pour un enfant victime d’une bavure policière !

Aux Etats-Unis, un jury populaire a décidé d’accorder 32,8 millions de dollars de dommages et intérêts à un enfant de six ans. Il y a un an et demi, Kodi Gaines avait en effet vu sa mère mourir sous ses yeux, et lui-même avait été touché par deux fois lors de la fusillade qui s’était déroulée dans son appartement. Les tireurs étaient des policiers de Baltimore qui, dans un premier temps, n’ont pas été sanctionnés.

Une intervention de police diffusée en direct sur les réseaux sociaux. Un enfant de cinq ans atteint au visage et au bras, mais qui survivra. Une mère de 23 ans finalement abattue. En août 2016, la mort de Korryn Gaines avait particulièrement attiré l’attention.

Des émeutes suite à des événements équivalents avait déjà secoué la ville de Baltimore peu avant, le débat sur les violences policières contre les Afro-Américains faisait alors rage dans tout le pays. Et cette affaire revient donc sur le devant de la scène.

Après trois semaines de débat, mais seulement trois heures de délibération, un tribunal a notamment attribué au jeune garçon et à sa petite sœur, absente au moment des faits, respectivement plus de 32 et 4 millions de dollars de dédommagement. Le jury de six femmes a estimé que le tir fatal du policier avait été excessif.

En direct sur Facebook

Le drame était intervenu après plusieurs heures de tension ; Korryn Gaines possédait une arme et refusait de se soumettre à un mandat d’arrêt.

Le compte Facebook de la victime, qui diffusait certains moments en direct, avait été désactivé deux minutes auparavant.

Comme souvent, l’ampleur record des compensations allouées pourraient faire polémique. Les recours sont cependant nombreux, et la famille ne touchera pas forcément les sommes d’abord annoncées.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page