FacebookViral

HÔPITAL CENTRAL DE YAOUNDÉ : UN PRÊTRE BATTU PAR LES POLICIERS SE TROUVE ENTRE LA VIE ET LA MORT

L’état de santé du  père Noah Bella Jean Baptiste, violemment agressé lundi dernier par les gros bras de la police est inquiétant.

Sur son lit aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé ce matin, le prêtre Lazariste est dans un état presque comateux. “Il vomit du sang depuis hier” confie Yvette sa cousine. “Sous  les ordres de la police, il n’avait presque pas reçu les soins depuis le jour de son arrestation. Depuis que monseigneur Jean Mbarga, archevêque de Yaoundé est arrivé à l’hôpital, les médecins l’on mis sous soins intensifs” , poursuit-elle.  ” On lui a fait un scanner à la tête et une radiographie du coup, mais les médecins n’ont pas encore donné de résultats”, conclut-elle.

C’est en effet, lundi dernier autour de 08 heures que l’homme de Dieu est appréhendé par deux hommes en civil au niveau de Fougerolle à Yaoundé alors qu’il se rendait dans son chantiers. Les deux hommes refusent de décliner leur identité et  veulent néanmoins l’amener de force le prêtre  oppose une résistance et ses bourreaux sont obligés d’appeler leurs collègues du GMI de SOA. Selon son cousin qui l’accompagnait, ” ces hommes disaient qu’ils détenaient un mandat qui ne leur a pas été présenté”. C’est environ 15 personnes qui vont finalement  se ruer sur le prêtre. Après l’avoir copieusement battu, ils vont le conduire à la Délégation Générale de la Sûreté Nationale(porte 103) où il subira des “traitements inhumains sous l’ordre du commissaire Meva’a” dit-il lui même. Il est traîné au sol et violenté par des policiers qui se gaussent de son malheur. Ses téléphones confisqués, et pris entre l’étau des dizaines de policiers, le prélat n’a que son Dieu en secours.  Le traitement est cruel et l’homme n’en peut plus, finalement il va faire une chute et perdre connaissance. Il est conduit, baignant dans le sang aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé où les policiers auraient donné l’ordre, selon les confidences qui ont filtré dans l’échange entre Jean Mbarga et le directeur de l’hôpital central de Yaoundé.  il se trouve toujours dans cet centre hospitalier où il est gardé comme un terroriste.

L’homme de Dieu accuse Phillipe Mbarga Mboa d’être à l’origine de ses malheurs. Selon lui, tout est parti d’une messe d’exorcisme qu’il a dite au domicile de l’ancien ministre des sports et qui a révélé que ce dernier possédait sa femme et ses enfants.

Ordonné prêtre en 2012, le père Noah Bella Jean Baptiste est missionnaire Lazariste.

Source: Sarkastik Kamer

Commentaires Facebook

0 commentaires

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page