FacebookViral

Samuel Little, le pire tueur en série de l’histoire des Etats-Unis, confesse 93 meurtres

Le FBI vient de mettre en ligne des vidéos des aveux du tueur de 79 ans qui raconte ses 93 meurtres. Glaçant.
Un périple meurtrier de plus de trente ans et près de 100 victimes. Les Etats-Unis ont probablement trouvé le pire tueur en série de leur histoire : Samuel Little, 79 ans, a avoué avoir assassiné 93 personnes, la police fédérale (FBI) ayant confirmé pour l’heure 50 de ces meurtres.
La plupart des victimes de Samuel Little, qui a agi entre les années 1970 et 2005 dans une quinzaine d’Etats, sont des femmes, notamment prostituées ou droguées, plutôt noires ou hispaniques. Samuel Little purge une peine de prison à vie depuis 2014, quand il a été reconnu coupable et condamné pour trois meurtres. Mais son bilan semble être beaucoup plus terrible.
« Pendant des années, Samuel Little a cru ne pas pouvoir être attrapé parce qu’il pensait que personne ne se souciait de ses victimes », a expliqué Christie Palazzolo, analyste criminelle du FBI.« Même s’il est déjà en prison, le FBI estime qu’il est important de faire justice pour chacune des victimes, de clore tous les cas possibles. »
Trahi par son ADN
La police pense que tous les aveux de Little sont crédibles et a mis en ligne un site sur lequel on peut voir les confessions glaçantes filmées du tueur qui raconte les meurtres pour lesquels les victimes n’ont pas encore été identifiées.

« Beaucoup de ces décès avaient été initialement classés comme des overdoses ou des morts accidentelles ou sans cause déterminée. Certains corps n’ont jamais été retrouvés », précise encore le FBI sur le site internet en question.
L’ancien boxeur, également connu sous l’identité de Samuel McDowell, avait été arrêté pour la première fois en 2012 dans un centre pour sans-abri du Kentucky. Il avait été extradé vers la Californie dans le cadre d’une affaire de drogue.

Une fois là-bas, des traces d’ADN ont permis aux autorités de faire le rapprochement avec trois affaires non résolues, ces fameux cold cases, qui ont permis de le condamner en 2014 pour les meurtres de trois femmes à Los Angeles entre 1987 et 1989.

Samuel Little tuait ses victimes en leur portant des coups violents ou les étranglait, avant d’abandonner leurs corps sur un bord de route, en contrebas d’une falaise ou dans une décharge.

Le septuagénaire se souvient, sans émotion mais avec une grande précision de ses victimes, de leur nom (Alice, Mary-Ann, Linda…), de leur âge, des lieux et des circonstances des crimes. Mais il est très flou sur les dates, ce qui complique les vérifications.

Leave your vote

1 point
Upvote Downvote

Comments

0 comments

Leave a Response

Hey there!

Forgot password?

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Close
of

Processing files…