LOL

Les prostituées Sud-africaines demandent à être répertoriées comme service essentiel pendant le confinement

Le Sex Workers Education and Advocacy Taskforce (Sweat) et le Mouvement national des professionnelles du sexe en Afrique du Sud (Sisonke) appellent le président Cyril Ramaphosa à inclure les professionnelles du sexe comme service essentiel pendant la lutte contre le coronavirus.

Cette décision intervient trois jours après que le président Ramaphosa a annoncé un confinement de 21 jours à l’échelle nationale et ordonné aux Sud-Africains de rester chez eux pendant cette période pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Cependant, Lesego Tlhwale, porte-parole de la Sex Workers Education and Advocacy Taskforce (Sweat), a également parlé dans une interview à ENCA TV, où elle a plaidé auprès du gouvernement pour qu’il soit urgent que les professionnelles du sexe soient inclues dans le programme d’aide temporaire aux employés parce que ils perdent également des revenus.

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Afficher plus

Atti Mahamat Abana

Rédacteur chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer