ActuNon classé

Brésil : un chef de gang ”Robin des bois” enlève des infirmiers pour soigner les pauvres !

Le 27 janvier, Thomas Vieira Gomes, trafiquant de drogue de Rio de Janeiro (Brésil), et son gang ont enlevé deux infirmiers et volé des seringues et des doses de vaccin pour immuniser les habitants d’une favela.

Le groupe de criminels notoires mené par Thomas Vieira Gomes, aussi surnommé «2N», a demandé aux deux infirmiers de vacciner les habitants de Salgueiro, favela très pauvre de Rio, contre la fièvre jaune. D’après Telesur, ils les ont ramenés dans leur hôpital au bout de deux heures.

En janvier 2018, la multiplication de cas mortels de la fièvre jaune au Brésil a conduit le gouvernement à lancer une campagne de vaccination dans le pays en immunisant au moins 10% de la population, selon RFI. 2N a décidé de s’assurer que son quartier en bénéficie.

S’il y a bien eu vol de matériel à l’hôpital et séquestration temporaire des infirmiers, il n’y a pas eu de blessés.

La radio brésilienne BandNews rapporte que le Département municipal de santé de São Gonçalo (municipalité de Rio) a ouvert une procédure administrative pour enquêter sur cet enlèvement. Une récompense de 10.000 reales (2.470 euros) est également proposée à toute personne ayant des informations sur Thomas Vieira Gomes et ses acolytes.

Le criminel n’en est pas à son premier acte de charité

Cet acte de charité à la Robin des bois dénote avec la description de 2N, caractérisé par les journaux locaux de «chef du trafic de drogue de Rio» ou de «criminel» et recherché par la police. Mais selon les témoignages des habitants recueillis par BandNews, les kidnappeurs «n’étaient pas agressifs».

En octobre dernier, Thomas Vieira Gomes faisait déjà le buzz après la diffusion d’une vidéo où on le voit lançant des billets à la communauté pauvre de Salgueiro.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer